Le boycott devant la justice française