2016 : Salon anticolonial à Paris

vendredi 22 avril 2016
par  A.B.
popularité : 42%

JPEG - 973.5 ko
JPEG - 156.9 ko

Comme les années précédentes, notre association des Anciens réfractaires non-violents à la guerre d’Algérie était présente au Salon anticolonial qui se tenait les 5 et 6 mars 2016 à Paris, à La Bellevilloise. Cette année le stand a été tenu par Claude Verrel, Yvon Bel et Tony Orengo.

Le samedi, nous avons eu peu de visiteurs, mais comme notre stand manquait de nappe et que nous n’avions pas de tracts à distribuer, cela n’a pas été gênant. Grâce à l’aide de Geneviève Coudrais, le stand était mieux installé le lendemain, et nous avons pu imprimer des tracts informant sur notre association.

Sur les deux jours nous avons eu de bons contacts avec les visiteurs, et nous avons parlé avec une vingtaine d’entre eux de la guerre d’Algérie et de notre position à cette époque ; nous avons aussi pu parler des Réfractaires et du travail de mémoire que nous essayons de faire.

C’est sur la mémoire, d’ailleurs, qu’il y a eu le plus de questions intéressantes. En particulier des questions d’une journaliste italienne, d’une rapatriée d’Alger qui nous dit sa terreur de quitter l’Algérie à 15 ans, d’une autre de Bretagne qui pense que la mémoire n’a pas assez été transmise parce qu’elle ne sait rien de ce qui s’est passé à l’époque, d’un ancien coopérant qui dit « être arrivé à la fin... ». Une personne nous a acheté un livre parce qu’elle en parlait avec son père mais « ne savait que des petits bouts de notre histoire »

Finalement de bons contacts positifs y compris avec les exposants voisins, l’un d’eux nous a raconté son arrestation à 18 ans, donc mineur à l’époque et le choc que ça lui a fait.

Nous avons eu aussi la visite de personnes connues comme Maurice Montet, Alban Liechti, une amie de la fille de Henri et Nicole Cheyrouze qui a posé beaucoup de questions et est repartie avec le DVD « Comme un seul homme ».
En résumé, un bon moyen de transmettre puisque nous avons vendu 4 livres et distribué une trentaine de tracts le dimanche.

Nous y serons sans doute l’an prochain, avec peut-être un peu plus de matériel à donner...
Tony

Suite de notre site


Navigation

Articles de la rubrique

  • 2016 : Salon anticolonial à Paris